Comment acheter un bien immobilier sans apport ?

Si certains préfèrent emprunter la plus petite somme possible pour acheter un bien, en puisant dans la totalité ou presque de leurs économies, d'autres choisissent la solution contraire, par volonté personne ou par nécessité, afin d'être les heureux propriétaires de leur résidence principale ou secondaire. Est-il donc possible d'emprunter la totalité de la valeur de l'appartement ou de la maison convoités ?

Les comptes bancaires

Pour emprunter une somme conséquente afin d'acquérir un bien immobilier, il faut nécessairement faire appel à un établissement bancaire. Celui auquel on pense immédiatement est bien sûr l'agence bancaire dans laquelle on possède son compte bancaire. Pour mettre toutes les chances de son côté afin de bénéficier un prêt sans apport, il convient donc de présenter une certaine forme de rigueur, c'est à dire pas de dépassement de découvert supérieur à celui autorisé, pas trop de dépenses dites extravagantes, et surtout mettre chaque mois ou régulièrement un peu d'argent de côté sur un livret ou plan quel qu’il soit. Les revenus seront bien sûr domiciliés cela va de soi.

Lire également : Obtenir un crédit immobilier quand on est en CDD : c’est possible ?

La valeur du bien immobilier

Le bon sens va de soi quand on ouvre la porte d'un établissement bancaire afin de solliciter un prêt immobilier, qui plus est sans apport. c'est à dire que, si par exemple un couple perçoit 4000 euros de revenus par mois et qu'il souhaite acquérir une villa avec piscine, jardin et d'une surface de 200 m2 pour la somme de 400.000 euros à Gignac (34150), le conseiller va très vite mettre fin à l'entretien. En revanche, si pour les mêmes salaires, il s'agit d'un bien tel qu'une maison de campagne de 140 m2 d'une valeur de 160.000 euros à Saint-André-de-Sangonis (34725), il étudiera sérieusement le dossier.

Accepter un léger surcoût

Chacun le sait, une relation avec une banque n'est jamais gratuite. Une demande d'emprunt financé à 100% par l'établissement, voire à 110% en ajoutant les frais de notaire, exige que la banque tire également profit de la situation. Généralement il faut prévoir un taux légèrement plus élevé que celui pratiqué pour la durée d'emprunt, à savoir entre 0,10% et 0,30%.

Lire également : Découvrez les atouts du courtier pour votre crédit immobilier

Emprunter sans apport pour être propriétaire de son bien immobilier est donc possible, à condition que la demande reste raisonnable et surtout réalisable. On peut mettre toutes les chances de son côté en faisant appel à un courtier, qui sollicitera plusieurs banques dans un court délai.

Les crédits immobiliers sans apport

Les crédits immobiliers sans apport présentent souvent des taux d’emprunt plus élevés, ce qui peut dissuader certains acheteurs. Pourtant, vous devez considérer que le fait d’accepter un léger surcoût pour accéder à la propriété peut s’avérer être une option intéressante à long terme.

Effectivement, en choisissant un crédit sans apport, l’acheteur peut bénéficier de plusieurs avantages. Cette solution permet de ne pas avoir à mobiliser une somme importante pour réaliser son projet immobilier. Cela peut notamment être appréciable pour les personnes dont l’épargne est encore limitée ou pour celles souhaitant garder leur épargne pour faire face aux imprévus.

Dans certains cas où la demande en matière de crédits immobiliers est forte et où les banques sont très sollicitées par les emprunteurs avec apport personnel (ce qui était notamment le cas juste après la crise économique), opter pour un prêt sans apport pourrait augmenter vos chances d’être accepté par votre banque.

Toutefois, avant d’envisager cette solution, il est nécessaire de bien se renseigner car tous les types de crédit immobilier ne sont pas accessibles aux particuliers sans capital initial. Vous devez comparer différentes offres proposées par les différents organismes financiers afin de choisir celle qui correspondra au mieux à votre profil emprunteur et ainsi optimiser vos chances d’être retenu.

Les alternatives à l’achat immobilier traditionnel sans apport, comme l’investissement locatif ou la colocation

Si vous souhaitez acquérir un bien immobilier sans avoir à mobiliser une somme importante, il existe différentes alternatives pour investir dans la pierre.

L’investissement locatif peut être une solution intéressante. Effectivement, cette stratégie consiste à acheter un bien immobilier afin de le louer et ainsi générer des revenus réguliers. Cela permet d’acquérir un patrimoine progressivement tout en bénéficiant de déductions fiscales sur les revenus fonciers. L’avantage principal est que l’on peut aussi réaliser ce type d’investissement avec peu ou pas d’apport personnel initial.

Une autre option serait de se tourner vers la colocation. Cette pratique offre plusieurs avantages : elle permet de partager les frais liés à l’achat du bien (notamment les charges et le remboursement du crédit), mais aussi de créer une communauté conviviale et solidaire autour du logement. Les jeunes actifs ou étudiants sont souvent séduits par cette option car elle leur donne accès à un mode de vie plus économique tout en favorisant davantage la sociabilité qu’une location classique.

Ces deux alternatives comportent aussi des risques spécifiques qu’il ne faut pas négliger. Pour réussir votre investissement locatif, vous devez notamment être prudent quant au choix du bien immobilier et aux règles relatives aux baux commerciaux. De même, pour garantir une bonne entente entre colocataires, il faut faire preuve de réflexion en étudiant toutes les options possibles avant de prendre une décision.