Investir dans le neuf : pourquoi et comment ?

Investir dans l’immobilier neuf est devenu une réelle tendance. Cela procure de nombreux avantages, bien que le prix d’un achat demande beaucoup plus d’efforts financiers qu’une simple location. Beaucoup de personnes souhaitent aujourd’hui investir dans le neuf, mais ne savent pas réellement quelles sont les différentes étapes à remplir avant de pouvoir effectuer cet achat. Nous étudierons donc cette décision, en évoquant l’investissement mais aussi la possibilité d’un programme neuf.

Comment investir dans le neuf

Beaucoup de gens hésitent également entre l’achat et la location, car ils ne savent pas quelles sont les particularités d’être propriétaire, mais beaucoup de personnes souhaitant investir hésitent également entre placer leur argent dans le neuf ou dans l’ancien.

A découvrir également : Quelles SCPI acheter en 2022 ?

L’immobilier de type ancien est également un très bon type d’investissement. Cependant, il nécessite beaucoup d’investissement personnel de la part de l’acheteur, afin que ce bien soit rentable. Cela ne veut pas dire que l’immobilier neuf est un investissement pour les fainéants loin de là, seulement les garanties, notamment sur l’état actuel de la maison ou de l’appartement, sont beaucoup plus hautes.

Pour investir dans le neuf, il n’y a pas de différence fondamentale avec un investissement immobilier classique. En effet, il existe, comme tout type d’investissement immobilier, des étapes clés pour acheter ou louer du neuf. Il faut tout d’abord bien prévoir son budget en fonction du type de logement souhaité. Il est bien entendu possible d’effectuer un crédit immobilier auprès de la banque, qui vous accordera ce dernier seulement si vous prouvez de bonnes garanties financières (remboursement, épargne…).

A voir aussi : Immobilier : pourquoi passer par un prêteur privé ?

Il est tout à fait possible également de consulter des agences immobilières. Vous allez ensuite préciser à votre agent immobilier que vous souhaitez impérativement investir dans des biens neufs. L’agent s’occupera alors de vous trouver uniquement ce type de bien immobilier. Une alternative aux agences immobilières, sont les sites internet. Pour acheter son logement neuf, il existe plusieurs sites spécialisés.

Pourquoi investir dans le neuf ?

Une majorité de personnes investissent dans le neuf pour pouvoir en tirer des revenus. Cependant, il est également possible de choisir le neuf pour s’y installer de manière durable. Il y a beaucoup d’avantages à investir dans le neuf, et dans l’immobilier en général. Bien sûr, il faut parler de l’aspect financier d’une telle opération. L’achat d’un bien immobilier neuf, que ce soit à but locatif, ou bien en tant que résidence, permet d’avoir une possession avec de la valeur. Valeur qui, au vu de l’essor du secteur immobilier, ne va faire qu’augmenter dans le temps.

Des avantages de tailles

Concernant les avantages et privilèges que procurent l’achat de neuf, on retrouve la durabilité. Comme évoqué précédemment, un investissement dans l’immobilier est une opportunité financière, mais plutôt à moyen, voire à long terme. Le neuf, c’est l’assurance de la durabilité. C’est certainement le type de bien immobilier qui va vous créer de la valeur et du bénéfice sur de longues années. Dans un autre temps, l’immobilier ancien va créer de la valeur à court ou moyen terme. Il est possible d’établir un programme neuf.

L’autre avantage de taille, c’est sûrement la capacité énergétique du logement neuf. L’immobilier neuf est souvent très adapté aux demandes d’habitations actuelles, à savoir une bonne isolation, à la fois face à l’humidité, mais également face au bruit. Il faut également noter que le neuf ne nécessite pas de travaux très poussés, que ce soit au niveau de la rénovation, ou bien de ravalement.

Un investissement favorisé par la loi

Différentes lois immobilières favorisent ce type d’investissement. La première et la principale est certainement la loi Pinel. Cette loi permet, pour la mise en location de votre bien pour une durée de 6,9 ou 12 ans, de bénéficier d’une déduction fiscale équivalente à 12 jusqu’à 21 % de vos impôts annuels.