Travaux de rénovation énergétique : les meilleures solutions de financement

Réaliser des travaux dans son logement peut être une nécessité, ou cela peut simplement être un désir d’améliorer les performances énergétiques de sa maison. Mais la principale barrière se trouve souvent au niveau du financement des travaux. En effet, faire des travaux chez soi, même dans le cadre d’une transition énergétique, peut coûter cher. Tout le monde n’a pas forcément le budget suffisant pour financer ces travaux. C’est pour cela qu’il existe de nombreuses solutions de financement accessible à la fois aux locataires et aux propriétaires.

Un crédit adapté à toutes les situations

En fonction de la situation, plusieurs types de prêts peuvent vous aider à financer vos travaux écologiques.

Lire également : Pourquoi faire appel à une agence immobilière ?

Le prêt transition énergétique

Un prêt développement durable, aussi appelé prêt énergie, est un plan de financement proposé par les banques aux particuliers qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique chez eux. Ce crédit fonctionne comme un prêt personnel. Son taux d’intérêt varie en fonction des établissements bancaires mais il reste généralement bas entre 3 et 4,5 %. Il est possible d’emprunter jusqu’à 50 000 euros avec une durée de remboursement qui peut aller jusqu’à 20 ans. Mais attention, pour obtenir un prêt transition énergétique, il faut faire réaliser des travaux éligibles au crédit d’impôt transition énergétique. De plus, les travaux doivent obligatoirement être effectués par un professionnel. Pour information, le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) a été supprimé depuis janvier 2021. Il a été remplacé par l’aide MaPrimeRénov’.

Le prêt à la consommation

Les particuliers peuvent aussi demander un prêt à la consommation pour financer leurs travaux de transition énergétique. Il s’agit d’une alternative intéressante. En effet, les conditions sont moins restrictives. Vous avez la possibilité d’utiliser la somme empruntée comme vous le souhaitez contrairement aux prêts réglementés par le gouvernement qui imposent certains critères d’éligibilité. Dans cette situation, le taux d’intérêt du prêt et la durée de remboursement vont dépendre de la banque choisie. En général, il est possible d’emprunter jusqu’à 75 000 euros.

A lire aussi : Comment bien choisir son store banne ?

Le prêt immobilier

Il est également possible de demander un prêt immobilier pour financer les travaux à condition que la somme nécessaire soit supérieure à 75 000 euros. Cette solution offre beaucoup plus de flexibilité car elle n’est pas soumise à des critères d’éligibilité. Comme pour tous les crédits, le taux d’intérêt et la durée de remboursement vont dépendre de l’établissement bancaire sélectionné. Il est donc important de faire jouer la concurrence entre les différentes banques et de bien négocier son prêt afin d’obtenir les meilleures conditions de remboursement.

Un prêt pour financer la rénovation énergétique d’un logement

Vous pouvez aussi financer la rénovation énergétique de votre maison grâce à l’Éco-PTZ. L’éco-prêt à taux zéro, appelé Éco-PTZ, est une solution de financement proposée par l’État pour inciter les particuliers à effectuer des travaux de transition énergétique dans leur logement. Ce prêt est accessible à la fois aux propriétaires et aux locataires. Il permet d’emprunter jusqu’à 30 000 euros, et comme son nom l’indique, il n’y a pas d’intérêts à rembourser. Les intérêts du crédit sont pris en charge par le gouvernement. Cet éco-prêt est donc très avantageux pour les particuliers qui peuvent en bénéficier.

Pour pouvoir profiter de cette aide, il faut respecter des conditions précises. Pour commencer, le bien immobilier en question doit être une résidence principale construite avant 1990. En outre, les travaux prévus dans le logement doivent permettre d’atteindre un certain niveau de performances énergétiques. Ces performances sont basées sur une analyse préalable. Par contre, dans le cadre d’un bouquet travaux, vous n’aurez pas un niveau de performances à respecter. Il faut seulement réaliser au moins 2 travaux qui correspondent aux catégories ci-dessous :

  • isolation du toit ;
  • isolation des murs qui donnent sur l’extérieur du logement ;
  • remplacement des fenêtres ;
  • remplacement des porte-fenêtres ;
  • remplacement des portes qui donnent sur l’extérieur ;
  • mise en place d’un système de chauffage ou d’un système de production d’eau chaude sanitaire moins énergivore ;
  • mise en place d’un système de chauffage qui fonctionne grâce à une source d’énergie renouvelable (exemple : énergie solaire) ;
  • mise en place d’un système de production d’eau chaude sanitaire qui utilise une source d’énergie renouvelable pour fonctionner.

Des aides financières pour la réalisation de vos travaux de rénovation énergétique

En plus des solutions de financement disponibles, il est possible d’obtenir des aides financières de l’Etat pour financer la réalisation de vos travaux écologiques dans votre résidence principale. Isolation ou changement de système de chauffage, tous les travaux de rénovation énergétique sont éligibles, sous certaines conditions. Par exemple, les crédits d’impôts mis en place par le gouvernement permettent de réduire vos dépenses. Il s’agit notamment de MaPrimeRénov’ qui remplace le CITE pour financer des travaux d’amélioration énergétique dans un logement.

L’Anah octroie également des aides et des subventions pour le financement de travaux de rénovation dans des logements qui ont plus de 15 ans. Le montant des aides va dépendre de vos ressources ainsi que du type de travaux à réaliser. Grâce à toutes ces solutions de financement, vous pourrez profiter d’un budget travaux réduit ainsi que de véritables économies d’énergie !