Tout savoir sur le marché de l’assurance habitation

Au même titre que l’assurance automobile et l’assurance maladie, l’assurance habitation est une couverture essentielle au quotidien des Français. C’est une garantie qui indemnise les propriétaires ou les locataires d’un logement en cas de sinistre. Selon les clauses du contrat, l’assureur couvre notamment les dommages corporels, matériels et immatériels. Suite à la crise sanitaire et économique engendrée par le Covid-19, de nombreux secteurs d’activité ont connu une baisse de leurs chiffres d’affaires. Toutefois, ce n’est pas le cas pour l’assurance habitation. Comment ce marché est-il parvenu à maintenir son fort potentiel ?

Le marché florissant de l’assurance habitation

On estime que l’assurance habitation constitue environ 15 % du budget que les Français consacrent à leur logement. Cette couverture sert à se prémunir contre les dépenses liées à la réparation des biens et aux frais médicaux des victimes après un éventuel sinistre. Nul ne peut prévenir les évènements tels que les incendies, les dégâts des eaux, les catastrophes naturelles, les cambriolages, mais les propriétaires ou les locataires sont toujours tenus de dédommager leurs voisins ou les victimes tierces après un accident. Ce qui fait que le marché de l’assurance habitation demeure florissant malgré la récente crise.

A voir aussi : Quel est le prix moyen d’une assurance auto ?

Il faut comprendre que la plupart des contrats d’assurance habitation contiennent une clause de révision. Cette dernière permet à l’assureur d’accroître le montant de la cotisation tous les ans s’il juge que les risques ont augmenté. Selon les études menées, le prix de l’assurance habitation a connu une hausse de 2 % en 2021. Cela dit, elles ont montré que le confinement et le télétravail ont considérablement réduit le taux de sinistres étant donné que tout le monde est resté chez soi. C’est également la raison pour laquelle certains assureurs ont opté pour le gel des tarifs.

Néanmoins, cette stabilité n’est que temporaire parce que le réchauffement climatique ne cesse d’accentuer les risques de sinistre naturels. Les sécheresses, les tempêtes et les inondations sont de plus en plus dévastatrices et impactent grandement les dépenses des assureurs. La FFA (Fédération française de l’assurance) estime que d’ici à 30 ans, le coût des indemnisations aura plus que doublé. Par conséquent, les compagnies d’assurance habitation sont contraintes d’augmenter leurs prix constamment.

Lire également : Qu'est-ce qu'une attestation de villégiature ?

Malgré cette hausse constante, l’assurance habitation reste une obligation et une couverture indispensable pour tous les propriétaires et les locataires d’un logement en copropriété.

Hausse des prix de l'assurance habitation

Pourquoi souscrire une assurance habitation ?

Les sinistres tels que les incendies, les dégâts des eaux, les cambriolages ou autres peuvent survenir n’importe quand et à n’importe qui. Par conséquent, il est sage de souscrire une assurance habitation pour protéger votre patrimoine et indemniser les frais des dommages causés à autrui.

Cette garantie couvre aussi bien le logement en question, l’assuré ainsi que les voisins qui peuvent être touchés par les sinistres. De base, le contrat d’assurance dédommage seulement lorsqu’il s’agit d’un sinistre de cause naturelle. Dans le cas d’un accident responsable, l’assureur peut ne pas rembourser les frais de réparation si l’assuré n’a pas souscrit l’extension de garantie correspondante. Cela dit, la responsabilité civile reste une couverture que tout le monde doit posséder pour pouvoir réparer les dégâts causés aux tierces personnes.

Dans le cas d’un incendie, par exemple, la couverture entre en compte lorsque le feu a été causé par la foudre, les agents des services publics ou une autre catastrophe naturelle. Si les dégâts résultent d’une négligence de la part du propriétaire (barbecue non surveillé, cigarette non éteinte, etc.), le dédommagement nécessite la souscription de garanties supplémentaires. Chez certains assureurs, la couverture contre le vol est souvent optionnelle.

Le type d’assurance habitation le plus complet est le MRH (multirisque habitation). En souscrivant ce type de contrat, vous bénéficiez de couvertures additionnelles telles que le bris de glace, la protection juridique, la garantie piscine, les animaux dangereux et bien d’autres.

Comment trouver une bonne assurance habitation ?

En raison de la hausse constante du montant des cotisations, il est compréhensible que les assurés veuillent trouver une assurance à la fois économique et complète. Le meilleur moyen d’y parvenir est d’utiliser les comparateurs d’assurance en ligne. Les assureurs et les offres se multiplient sur le marché et il n’est pas toujours évident de trouver le contrat le plus adapté aux besoins de chacun. Passer par un comparateur vous fera alors gagner du temps dans la recherche d’une assurance habitation à un prix intéressant.

Il suffit de renseigner les informations essentielles telles que :

  • les caractéristiques du logement,
  • la situation personnelle de l’assuré,
  • la ville de résidence,
  • les garanties souhaitées.

L’algorithme parcourt ensuite une base de données complète contenant de nombreuses compagnies et d’offres sur le marché. Ensuite, il effectue une simulation des cotisations mensuelles. Vous n’aurez plus qu’à choisir et souscrire l’offre la moins chère proposée par le comparateur.

Si vous avez déjà un contrat en cours, il est possible de le résilier avant son échéance pour basculer vers une offre plus avantageuse.

L’assurance habitation est-elle obligatoire ?

Depuis le mois de mars 2014, la loi n° 2014-366 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, aussi appelée la loi Alur, oblige toutes personnes habitant dans un logement en copropriété à souscrire une assurance habitation. La garantie minimale qu’elles doivent posséder concerne la responsabilité civile. Cette dernière couvre les frais des éventuels dégâts causés aux voisins. Il y a toutefois différents cas de figure à considérer.

Pour un locataire, souscrire l’assurance habitation est une obligation, qu’il s’agisse d’une habitation meublée ou non. Cela n’est cependant pas le cas s’il s’agit d’une location saisonnière ou d’un logement de fonction. Pour un copropriétaire, l’obligation légale s’arrête à la responsabilité civile et les garanties supplémentaires restent optionnelles.

Si vous êtes propriétaires d’une maison individuelle, la législation ne vous impose pas de souscrire une assurance habitation. Dans ce cas, vous prendrez en charge la totalité des frais de réparation en cas de sinistre, quelle que soit sa nature.

Vous l’aurez compris, même si l’assurance habitation n’est pas toujours obligatoire, elle reste néanmoins vivement recommandée pour garantir la protection de son logement et éviter d’avoir à payer des frais en cas de sinistre.