vendredi, septembre 24, 2021

L’investissement immobilier est l’un des investissements les plus rentables. C’est la raison pour laquelle de nombreuses personnes s’y sont intéressées. Toutefois, si le doute n’est pas sur sa rentabilité, il plane sur le fait d’investir seul ou à plusieurs. C’est dans ce dilemme que se retrouvent de nombreux investisseurs.

L’accompagnement pour son investissement immobilier

Les procédures d’investissement dans l’immobilier sont particulièrement contraignantes et stressantes. C’est pour cela qu’il est recommandé de se faire accompagner par des professionnels comme sur lecerclemdb.com où vous bénéficierez de l’aide nécessaire pour réussir. En effet, pour que votre projet porte les fruits que vous escomptez, il faut que le marché soit bien analysé pour déterminer les sections les plus rentables. De plus, il vous faut choisir le régime fiscal favorable à la rentabilité de votre projet. Or, le choix d’un régime fiscal favorable part du choix du type d’investissement que vous allez réaliser.

A lire également : Comment bloquer un achat immobilier sur Paris ?

Le régime fiscal n’est pas identique suivant que vous investissez dans la location nue, la location meublée ou autres. En recourant à un expert, vous aurez plus de facilité à choisir un bon régime. De plus, vous bénéficierez de nombreux conseils professionnels qui seront parfaitement adaptés à votre projet spécifique et vous motiveront ou non à investir seul.

Dans quels cas investir seul ?

Réaliser tout seul un investissement immobilier est une idée intéressante, dans la mesure où vous serez seul à profiter des bénéfices. Toutefois, cela obéit à des conditions particulières puisque la loi encadre la question. Si vous êtes célibataire, vous n’avez aucun souci en la matière. Vous avez la possibilité d’acheter n’importe quel bien qui vous plait. Votre investissement ne souffrira pas d’irrégularités. Cependant, si vous êtes marié, des nuances s’imposent. La possibilité d’investir seul dans l’immobilier est fonction de votre régime matrimonial.

A découvrir également : Que savoir sur les tendances actuelles des prix de l'immobilier ?

investir seul dans l'immobilier

Investir seul en séparation des biens

Ce régime matrimonial est l’un des plus propices à un investissement immobilier en solitaire. En effet, suivant le principe qui gouverne le régime, chacun des époux demeure propriétaire de ses biens. De ce fait, vous n’avez pas besoin de l’autorisation de votre conjoint pour réaliser votre investissement. Ce dernier ne pourra pas non plus revendiquer un droit de propriété ou de partage, votre patrimoine étant séparé du sien. Le principe est valable autant pour les biens immobiliers dont vous disposez avant le mariage que pour ceux que vous avez acquis durant le mariage.

Investir seul dans le régime de la communauté légale

Le régime de la communauté légale est un régime matrimonial par défaut. Il vaut lorsqu’à l’occasion de votre mariage, vous n’avez pas opté expressément pour un régime matrimonial spécifique. Les règles de ce régime sont un peu particulières dans la mesure où il existe trois patrimoines distincts. Il y a votre patrimoine personnel, celui de votre conjoint et le patrimoine commun à vous deux. Les biens immobiliers qui vous appartiennent indépendamment du mariage restent votre propriété. Ainsi, vous avez la possibilité de réaliser un investissement immobilier tout seul. Une condition subsiste néanmoins à l’accomplissement de cet investissement. Elle se traduit par l’obligation d’utiliser vos fonds propres, non pas ceux issus du patrimoine commun, pour le financement.

Dans quels cas ne pas investir seul en immobilier ?

Vous ne pouvez pas investir tout seul dans l’immobilier lorsque vous êtes dans un régime matrimonial de la communauté universelle. Les règles qui s’appliquent dans le cadre de ce régime sont très strictes. En effet, même les biens que vous avez achetés avant et pendant le mariage appartiennent au couple et pas à vous seul. Votre patrimoine ne forme qu’un seul avec celui de votre conjoint. Ainsi, tout investissement est commun. Toutefois, si vous avez inséré une clause de reprise en nature, vous pouvez investir seul sans crainte. Par ailleurs, si vous êtes en indivision, il n’est pas possible de réaliser tout seul un investissement immobilier, le bien appartenant à tout un groupe.

Bien choisir son accompagnement pour son investissement immobilier

De nombreuses structures proposent de vous accompagner. Ce n’est pas pour autant que vous devez recourir à n’importe quelle offre. Choisir un bon accompagnement procède de la détermination de vos besoins. Cela revient à identifier la fréquence d’accompagnement qui vous sera utile. Vous pouvez par exemple opter pour un accompagnement ponctuel ou pérenne. De plus, vous devez faire recours à des professionnels qui soient expérimentés. Dans ce cadre, les retours d’expérience vous seront d’une grande aide. Par ailleurs, il faut tenir compte de la disponibilité de votre accompagnateur. Il ne sert à rien de choisir un prestataire qui n’est pas souvent disponible.

En définitive, investir seul dans l’immobilier vous permet d’enrichir votre patrimoine afin de laisser un héritage à vos enfants. Toutefois, il vous faut être célibataire, en régime de séparation des biens ou de communauté légale pour le faire. Un accompagnement sur mesure vous sera ainsi utile.

Banner Content

Facebook

A propos

Serge, 48 ans, agent immobilier Bienvenue sur Immo B, blog d’actualité immobilière qui vous aidera dans vos prises de décisions !!

Abonnez-vous à newsletter

Show Buttons
Hide Buttons