La défiscalisation immobilière : un moyen efficace de réduire ses impôts

Les impôts sont une charge incontournable pour les contribuables français. Pour réduire leur montant, il existe différentes solutions parmi lesquelles on retrouve la défiscalisation immobilière. Cette pratique est réglementée et permet aux particuliers de réaliser des économies significatives sur leurs impôts. Découvrez dans cet article les principales options de défiscalisation immobilière et leurs avantages.

Qu’est-ce que la défiscalisation immobilière ?

La défiscalisation immobilière est une pratique réglementée qui permet aux contribuables français de réduire leur impôt sur le revenu. Elle consiste à investir dans un bien immobilier ou un équipement qui bénéficie d’une incitation fiscale spécifique. En d’autres termes, l’investisseur profite d’une réduction d’impôt plus importante que celle dont il aurait bénéficié s’il n’avait pas effectué l’investissement.

A voir aussi : Défiscalisation : comment défiscaliser avec la loi Pinel en 2020 ?

Il existe plusieurs types de défiscalisation immobilière, notamment le dispositif Pinel, le dispositif Censi-Bouvard, le dispositif Malraux et le dispositif Denormandie. Chacun de ces dispositifs offre des avantages différents. Cependant, ils sont tous destinés à encourager les investissements immobiliers et à réduire le montant de l’impôt sur le revenu.

Le dispositif Pinel

Le dispositif Pinel est l’un des plus populaires et des plus avantageux. Il permet aux contribuables français d’investir dans l’immobilier locatif et de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Pour bénéficier de ce dispositif, l’investisseur doit acheter un bien immobilier neuf et le louer à un locataire pendant au moins 6, 9 ou 12 ans. La durée minimale de location varie en fonction du montant de la réduction d’impôt et peut aller jusqu’à 21 ans.

A lire également : Défiscalisation, quel régime choisir en 2018 ?

La réduction d’impôts est calculée en fonction de la durée de location et de la surface du bien immobilier. Elle peut aller jusqu’à 21 % du montant de l’investissement immobilier pour une location de 12 ans. Cette réduction est déduite du montant total de l’impôt sur le revenu dû chaque année.

Le dispositif Censi-Bouvard

défiscalisation immobilière

Le dispositif Censi-Bouvard est un autre instrument de défiscalisation immobilière très avantageux. Il permet aux contribuables français d’investir dans des résidences de tourisme ou des résidences services et de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Cette dernière est calculée en fonction du montant de l’investissement et peut aller jusqu’à 11 % de celui-ci.

Le dispositif Malraux

Le dispositif Malraux offre aux contribuables français la possibilité d’investir dans des biens immobiliers anciens ou dans des centres historiques afin de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. L’investissement doit être réalisé dans un logement ancien à rénover.

Par ailleurs, la réduction d’impôts est calculée sur le montant investi, pouvant aller jusqu’à 30 % de ce dernier. La déduction fiscale est ensuite appliquée sur le montant total de l’impôt sur le revenu dû chaque année.

Le dispositif Denormandie

Le Gouvernement a mis en place un dispositif de défiscalisation immobilière baptisé Denormandie. Il permet aux contribuables français d’investir dans des logements situés en zone tendue et de profiter d’une réduction de leur impôt sur le revenu. Cette diminution s’élève à 18 % du montant investi et peut être répartie sur une durée maximale de 12 ans.

Pour bénéficier de ce dispositif, il est nécessaire que l’investisseur loue le logement pendant au moins 6 ans. La réduction d’impôt est alors déduite du montant total de l’impôt dû chaque année.

En définitive, la défiscalisation immobilière peut être une belle alternative afin de réduire ses impôts. Toutefois, il est indispensable de bien analyser les différentes options disponibles et de prendre conscience des risques encourus avant de faire un investissement.