Les labels et certifications en immobilier

Lorsque vous investissez dans l’immobilier, vous faites un investissement à long terme pour vous-même ou pour vos enfants, pour leur laisser un patrimoine immobilier. Dans ce contexte, il est tout à fait légitime que vous vouliez investir dans un bien de qualité et durable mais que votre investissement réponde aussi à des critères comme l’impact sur l’environnement ou encore la bonne gouvernance. Voici quelques labels et certifications en immobilier qui pourront vous aider à faire votre choix.

A découvrir également : Comment trouver un appartement à son goût ?

Le label ISR, pour une SCPI plus humaine

Commençons directement par un sujet sensible ! La SCPI ou Société Civil de Placement Immobilier est une forme d’investissement immobilier où vous n’investissez pas dans un seul bien mais dans un ensemble de biens. Ainsi, vous achetez donc des parts de la SCPI. Encore mal compris des épargnants, la SCPI dispose aujourd’hui du label ISR ou Investissement Socialement Responsable qui était, auparavant, réservé aux placements comme les actions et les obligations pour faciliter leur choix dans l’investissement immobilier comme ici.

Outre les critères financiers d’usage, le label ISR implique des critères extra-financiers ESG c’est-à-dire les critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance dans la gestion des biens du parc immobilier de la SCPI. Ainsi, il s’agit ici d’actifs à haute performance environnementale et sociale et qui pratiquent une gestion vertueuse pour vous assurer que votre investissement est durable et entre de bonnes mains. Le cahier de charge du label est exigeant et la société de gestion a l’obligation de publier le résultat de ses activités de manière périodique afin de valider l’atteinte des objectifs à l’aide des indicateurs. En investissant dans une SCPI labellisée ISR, vous savez que vous contribuez à une économie durable.

A lire également : Et si vous faisiez construire votre maison en Nouvelle-Aquitaine ?

La certification HQE, pour un logement en équilibre avec l’environnement

Après ce premier point, vous avez aussi la certification HQE ou Haute Qualité Environnementale qui est une référence en matière d’investissement immobilier. Elle peut intervenir pour un ensemble de parc immobilier comme pour un immeuble. Elle permet de certifier qu’un bâtiment a été construit (ou détruit) en limitant les impacts environnementaux tout en assurant le confort de vie de ses occupants.

La certification HQE propose trois types de certifications pour les bâtiments tertiaires publics et privés : la construction, l’exploitation et la rénovation. L’objectif étant de proposer des bâtiments aux performances énergétiques de référence qui allient santé et confort avec économie d’énergie. Pour aller toujours plus loin, HQE se déploie en certification HQEI ou Haute Qualité Environnementale Internationale pour offrir une certification à l’international aux bâtiments non résidentiels.

La certification NF Habitat et NF Habitat HQE, pour un habitat durable

Associée à la certification HQE, la certification NF Habitat se propose d’aller encore plus loin pour offrir un cadre de vie durable aux occupants d’un bâtiment. En effet, c’est un label cogité en collaboration avec les consommateurs c’est-à-dire les premiers concernés. C’est un label exigeant, notamment depuis son association avec HQE, car il impose au constructeur un cahier de charge précis dès le choix des matériaux jusqu’au résultat attendu (par exemple, une diminution de 3 décibels du niveau sonore dans le logement). D’où sa position de repère de référence pour rassurer les investisseurs dans leur projet.

Les piliers de la certification NF Habitat HQE sont construits autour du management responsable, de la qualité de vie, du respect de l’environnement et de la performance économique. Ainsi, le promoteur se doit de suivre une organisation cohérente avec les principes ESG, les logements proposés doivent procurer des espaces où il fait bon vivre qui apportent leur contribution dans la lutte contre le changement climatique et qui permettent de limiter les charges supportées par leurs occupants.

Les labels énergétiques sont très nombreux et vont toujours plus loin que les réglementations obligatoires de la RT2012 pour rassurer les investisseurs. Effinergie +, Bâtiment biosourcé, Bâtiment Bas Carbone ou BBCA, Biodivercity, etc. sont là pour vous indiquer les moyens mis en œuvre pour réduire l’impact environnemental du bâtiment. Il ne vous reste plus qu’à choisir en fonction de vos valeurs et vos aspirations profondes en ce qui concerne protection de l’environnement.

Le label WiredScore, pour des bâtiments connectés

Le dernier label abordé ici va s’orienter vers les évolutions technologiques. Il s’agit du label WiredScore. S’il y a un critère qu’il faut mettre en avant lorsque vous décidez d’investir dans l’immobilier, c’est sa capacité à s’adapter aux nouvelles technologies dans dix, vingt ou trente ans. C’est encore plus important dans le cadre de bâtiment destiné à des bureaux. C’est là que le label WiredScore entre en jeu car c’est un label qui certifie la connectivité des bâtiments.

La label WiredScore va donc estimer selon une grille d’évaluation précise si le bâtiment dispose d’un potentiel en connectivité c’est-à-dire si les installations sont faciles et rapides, si la connexion dans le secteur est de qualité, etc. Ce sont là des critères à prendre en compte notamment pour un investissement locatif car ce sont des préoccupations actuelles des consommateurs. L’évaluation est faite par des experts en télécommunication et en immobilier et est appréciable dès la conception d’une nouvelle construction.