samedi, novembre 27, 2021

Les combles désignent l’espace compris entre le plancher haut et la toiture d’une maison. Cet espace est constitué par le vide de la charpente. Il peut être habité ou encore servir à entreposer du rangement. Les combles constituent alors une partie importante dans toute habitation et il n’est pas surprenant de voir de plus en plus de propriétaires les aménager et les isoler. Si vous souhaitez isoler vos combles et ne savez pas comment procéder, découvrez ici toutes les informations dont vous avez besoin pour la réussite de ces travaux.

Travaux d’isolation des combles : pourquoi isoler ?

En procédant à l’isolation de vos combles, vous bénéficiez de nombreux avantages. D’abord, en permettant de réchauffer votre habitation en hiver et de la rafraîchir en été, l’isolation des combles contribue à améliorer le confort thermique de la maison. Aussi, il est important de bien isoler vos combles, car une mauvaise isolation peut provoquer des mouvements d’air désagréables et augmenter la température intérieure de votre habitation.

A lire en complément : Bien choisir sa porte d’éntrée sur-mesure

Ensuite, l’isolation des combles permet de réduire les nuisances sonores extérieures. En effet, à l’instar des autres travaux d’isolation, l’isolation des combles est aussi phonique. Elle vous protège donc des bruits extérieurs.

De plus, lorsque l’isolation de vos combles est bien réalisée, vous pourrez gagner en entretien. En effet, en combinant une bonne qualité d’isolation à une ventilation efficace, il est possible de réduire les risques d’humidité et de détérioration des murs. Lorsque leur isolation est bien effectuée, les combles ont une meilleure durabilité et nécessitent moins de travaux d’entretien.

A lire également : Sécuriser les chantiers avec des portails coulissants

Isoler ses combles, c’est également se protéger des animaux nuisibles tels que les chauves-souris, les oiseaux, les insectes et les rats. Ces animaux trouvent refuge dans les combles perdus lorsqu’ils ne sont pas isolés. Leur présence peut causer des dégradations, mais aussi des nuisances sonores. Ainsi, en isolant vos combles vous pourrez éviter ces désagréments.

Par ailleurs, isoler les combles vous permet d’augmenter la surface habitable de votre habitation. Lorsque les combles sont habitables, les isoler permet d’accroitre de manière significative la surface habitable de votre logement. Enfin, grâce à l’isolation des combles, votre logement aura un meilleur diagnostic de performance énergétique. Cet indicateur est un argument de poids pour mieux valoriser son habitation en cas de revente.

Travaux d’isolation de combles : les différents procédés

On distingue deux types de combles : les combles habitables et ceux perdus. Les combles habitables disposent d’une hauteur sous toiture suffisante permettant leur aménagement en espace de vie. Par contre, les combles perdus sont des espaces qui ne peuvent pas être aménagés.

Pour procéder à l’isolation des combles, qu’ils soient habitables ou pas, il est possible de procéder de deux manières : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. Le choix de la méthode d’isolation va dépendre de certains facteurs tels que le budget à sa disposition, l’état de la toiture ou encore la possibilité de condamner l’espace au cours des travaux.

L’isolation des combles par l’intérieur

Avec cette méthode, il est possible d’isoler le plafond ou les rampants intérieurs des combles habitables, mais aussi le plancher des combles perdus. Quel que soit le cas, vous pourrez avoir recours à la technique d’isolation par rouleaux ou panneaux isolants et celle d’isolation en vrac, par insufflation.

La technique de pose de panneaux ou de rouleaux isolants est assez simple et ne nécessite pas l’utilisation d’un matériel complexe. Elle est recommandée si vous souhaitez réaliser vous-mêmes les travaux d’isolation des combles. Pour les rampants intérieurs, il est recommandé de placer le matériau isolant entre les chevrons ou sous les chevrons de la charpente. Ceci doit se faire en fonction de la structure et de l’espace disponible.

Il est également conseillé de poser au minimum deux couches d’isolant. Ces deux couches devront être croisées afin d’assurer la bonne continuité de l’isolation. Le principe des couches d’isolation croisées est applicable aussi bien pour le plafond des combles habitables que pour le plancher des combles perdus.

La technique de pose d’isolants en vrac nécessite moins de manutention que celle de pose de rouleaux ou de panneaux. Si vous souhaitez confier vos travaux à un professionnel, c’est la solution la moins onéreuse. C’est une technique particulièrement adaptée lorsque l’espace que vous voulez isoler est difficile d’accès. Elle peut être effectuée au niveau des remparts, du plafond et du plancher de vos combles.

Avec cette technique, l’isolation est effectuée par insufflation. Cela veut dire que le matériau isolant est injecté sous pression dans un caisson étanche à l’air. Lorsque le matériau isolant est simplement soufflé, on parle plutôt d’isolation par soufflage. Grâce à cette technique, l’isolant se niche dans les moindres recoins de la structure de la charpente et limite ainsi la création de ponts thermiques.

L’isolation des combles par l’extérieur

La méthode d’isolation par l’extérieur est réservée aux combles habitables. Elle a l’avantage d’éviter les déperditions énergétiques de surface et de profiter de l’espace disponible. Cependant, elle nécessite de lourds travaux parce qu’il faut enlever le revêtement de la toiture afin de poser le matériau isolant. On distingue deux techniques d’isolation par l’extérieur que sont la technique du sarking et celle de la pose de panneaux de toiture porteurs.

La technique du sarking est la technique d’isolation la plus complexe. Elle est réservée aux professionnels en isolation ou aux bricoleurs chevronnés. Pour réaliser cette technique, il faut au préalable vérifier l’état de la charpente et procéder à des travaux de rénovation. Ensuite, après avoir déposé la couverture du toit, il faut placer de matière continue des panneaux isolants rigides entre la charpente et la couverture. S’il est vrai que cette technique est difficile à réaliser, elle garantit toutefois de bons résultats en matière de performances thermiques.

La technique de pose de panneaux de toiture porteurs est basée sur le même principe que celle du sarking. Mais elle est plus complète que cette dernière. Pour la construction ou la rénovation d’une toiture vieillissante, il est recommandé de poser sous la couverture des panneaux de toiture ayant une isolation intégrée. Ces panneaux se présentent sous deux formes que sont les panneaux dits caissons chevronnés et ceux dits sandwich.

La technique de pose de panneaux de toiture porteurs permet une excellente ventilation et préserve votre charpente des variations de température. Cependant, pour la réaliser, il faut que la structure du toit puisse supporter de lourdes charges.

Travaux d’isolation des combles : à qui les confier ?

S’il est vrai qu’il existe des techniques d’isolation des combles qu’il est possible de réaliser soi-même, d’autres par contre sont plus difficiles à faire. En effet, certaines structures d’habitation nécessitent le recours à des techniques d’isolation plus complexes. Quand c’est le cas, il est préférable de confier les travaux d’isolation à des professionnels en isolation des combles. En faisant notamment appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement, vous avez l’assurance de bénéficier de prestations de qualités et d’éviter les mauvaises surprises.

Travaux d’isolation des combles : les différents matériaux isolants

Pour la réalisation des travaux d’isolation de combles, de nombreux matériaux isolants sont à votre disposition. Il convient de connaitre les caractéristiques de ces matériaux avant d’effectuer son choix. Pour vos travaux, vous aurez l’embarras de choix entre plusieurs familles d’isolants. Il s’agit notamment :

  • des isolants d’origine synthétique ;
  • des isolants d’origine minérale ;
  • des isolants d’origine végétale ;
  • et des isolants d’origine

À ces différentes familles d’isolants, il faut aussi ajouter les isolants issus du recyclage de certaines matières.

Les isolants d’origine synthétique et minérale

Les principaux isolants synthétiques sont ceux en polystyrène et ceux en polyuréthane. Les matériaux isolants en polystyrène sont encore appelés isolants en plastique alvéolaire. Ils sont produits à partir du pétrole et disposent d’une faible conductivité thermique. Ils se présentent sous forme de plaques et intègrent plus de 90 % d’air. Ils sont adaptés pour l’isolation des surfaces bien régulières.

Les isolants en plastique alvéolaire sont économiques, compacts et très efficaces. On distingue notamment le polystyrène expansé et celui extrudé. Ce dernier est de meilleure qualité et dispose de rainures facilitant son installation. Grâce à leur faible conductivité thermique, ces matériaux isolants sont très avantageux d’un point de vue thermique, mais sont peu efficaces d’un point de vue phonique. Aussi, ils ne sont pas résistants au feu et aux rongeurs. Il faut donc les associer à un autre matériau.

Les isolants en polyuréthane (PUR) sont commercialisés sous la forme de plaques compactes et résistantes. Ils contiennent un gaz à faible conductivité thermique. Cette caractéristique confère à ces matériaux de bonnes capacités en matière d’isolation thermique. Les isolants en PUR disposent d’une grande durabilité et sont résistants à humidité. Néanmoins, leur fabrication n’est pas écologique et nécessite une grande quantité d’énergie. Ce sont des matériaux isolants à privilégier lorsque l’on souhaite avoir un matériau avec de fortes qualités d’isolation, mais sont à éviter si l’on recherche une solution écologique.

En ce qui concerne les isolants d’origine minérale, il s’agit de la laine de verre et de la laine de roche. Ces deux matériaux sont à choisir lorsque l’on est à la recherche d’isolant abordable et performant. La laine de verre est le matériau isolant le plus utilisé dans le monde. En raison de sa composition, il offre une bonne isolation thermique et phonique et a l’avantage d’être incombustible. Vous pourrez aussi l’utiliser pour isoler les toitures et les sols. La laine de verre est facile à installer et offre un excellent rapport qualité/prix.

Quant à la laine de roche, elle est faite à partir de roche volcanique. Totalement incombustible, ce matériau isolant est plus résistant à humidité que la laine de verre. Elle est utilisable sous forme de rouleaux, de panneaux ou de flocons et s’adapte à toutes les configurations.

Les isolants d’origine végétale et animale

Les isolants d’origine végétale et animale sont des isolants naturels. Les isolants d’origine végétale sont la laine de bois, le liège, la laine de chanvre, mais aussi la laine de lin. La laine de bois est un isolant qui ne se dégrade pas. Elle offre une bonne isolation thermique et phonique. Cependant, il est assez onéreux.

La laine de lin est un isolant très efficace. Cet isolant est très résistant au feu et aux insectes et sert de régulateur d’humidité. Quant à la laine de chanvre, elle est imputrescible. Elle permet aussi d’éloigner les insectes et rongeurs et offre d’excellentes performances acoustiques.

Les isolants d’origine animale sont la laine de mouton et ceux à base de plumes. La laine de mouton est simple à installer. Il est possible de l’utiliser sous forme brute ou de la mélanger à des fibres synthétiques ayant la forme de rouleaux ou de panneaux. C’est un isolant qui n’est pas inflammable, mais a l’inconvénient de ne pas être adaptée aux espaces humides. De plus, ses qualités d’isolation dépendent de son fournisseur.

Enfin, les isolants à base de plumes sont associés à de la laine de mouton et d’autres fibres pour avoir une meilleure densité. Ils s’avèrent être particulièrement résistants aux insectes et aux moisissures. Ils permettent de réguler l’humidité, mais sont sensibles au feu.

Les isolants issus de recyclage

En ce qui concerne les isolants issus de recyclage, le plus connu est l’ouate de cellulose. Cette dernière est constituée de déchets de papier recyclé. En fonction du fabricant, des fibres en coton ou en polyester sont utilisées pour sa fabrication. Cet isolant est utilisé par insufflation pour isoler les combles perdus. Il a une bonne densité et est durable. Cependant, il résiste mal à humidité.

Travaux d’isolation des combles : les aides disponibles pour les financer

De nombreuses aides financières permettent d’alléger la facture de vos travaux d’isolation de combles. Parmi ces aides figure le dispositif MaPrimeRenov qui est né de la fusion entre le crédit d’impôt énergétique et l’aide Habiter mieux. Ce dispositif prévoit le financement des travaux de rénovation des combles habitables et plus précisément l’isolation des rampants de toiture et des plafonds de combles. Son montant varie selon les ressources du ménage.

Parmi les autres aides, on retrouve le dispositif Coup de pouce des fournisseurs d’énergie est aussi un aide qui permet de financer l’isolation des combles habitables ou perdus. En plus de ces dispositifs, certaines collectivités locales participent également à la transition énergétique en accordant aux ménages des aides supplémentaires.

Banner Content

Facebook

A propos

Serge, 48 ans, agent immobilier Bienvenue sur Immo B, blog d’actualité immobilière qui vous aidera dans vos prises de décisions !!

Abonnez-vous à newsletter

Show Buttons
Hide Buttons