Investissement immobilier : faut-il privilégier un bien ancien ?

Vous avez un projet d’achat immobilier ? Vous hésitez entre neuf et ancien ? Chacun a ses avantages et inconvénients en termes d’investissement financier et humain. En 2021, les prix des maisons anciennes sont en hausse, tandis que ceux du neuf stagnent. Voici donc les points essentiels à considérer pour faire le bon choix.

Prix d’achat dans l’ancien et le neuf : les tendances fin 2021

Après un ralentissement du marché dû à la crise du Covid-19, cette fin d’année connaît un rebond et une hausse des prix des logements. Cette hausse est plus prononcée pour la province que pour l’Île-de-France. Globalement, le nombre de transactions annuelles augmente à nouveau depuis fin septembre 2021.

A lire aussi : Comment choisir la bonne agence immobilière pour votre recherche de logement ?

En octobre, le prix moyen au m2 pour une maison ancienne était de 3430 euros. Mais les prix varient tellement d’une ville à l’autre, qu’il faut étudier les prix pour la commune dans laquelle vous souhaitez acheter. Les prix dans le neuf sont toujours plus élevés que dans l’ancien.

Pour estimer un bien au plus juste, il est conseillé de faire appel à un professionnel de l’immobilier. Un agent qui connaît le quartier ou le secteur dans lequel vous cherchez votre bien vous donnera en général une estimation plus proche de la réalité du marché.

A lire en complément : Connaissez-vous le statut LMNP ?

La fiscalité et les frais d’acquisition

Plusieurs types de dispositifs de défiscalisation existent, dans l’ancien comme dans le neuf. Mais ces avantages fiscaux sont plus intéressants dans le neuf. Comme ils varient suivant la nature du bien, sa destination, et votre situation fiscale, il faut bien vous renseigner et faire vos calculs.

Les frais à payer lors de la signature chez le notaire (frais de notaire et droits d’enregistrement) sont moins élevés pour l’acquisition d’un logement neuf. Ils sont en effet compris entre 2 à 3 % dans le neuf, alors qu’ils sont entre 7 et 8 % pour un logement ancien.

Travaux, conformité et entretien : les problèmes de l’ancien

Un achat dans le neuf fait l’objet de nombreuses garanties qui protègent l’acheteur. Vous aurez normalement moins de mauvaises surprises au moment de disposer de votre logement. Et, si toutefois vous découvrez des malfaçons, vous avez des moyens de recours.

Dans l’ancien, vous achetez en l’état. Les mauvaises surprises, il faudra donc les assumer. Il est donc important de demander le maximum d’information sur les travaux réalisés par l’ancien propriétaire, et de faire réaliser les diagnostics techniques par une entreprise compétente.