Résidence secondaire : 7 critères qui fixent le prix

Le prix d’une résidence secondaire ne se détermine pas seulement en fonction du prix moyen par secteur géographique. Certes, la localisation d’une résidence secondaire influe beaucoup sur son prix, mais elle n’est pas la seule. Un grand nombre de critères viennent faire varier à la hausse ou à la baisse la valeur d’une résidence secondaire. Découvrez dans cet article 7 critères qui fixent le prix d’une résidence secondaire.

La localisation de la résidence secondaire

La localisation de la résidence secondaire est le premier critère qui fixe son prix. Avant de fixer le prix de votre bien immobilier, il est important de savoir que d’après Twin Promotion, le prix d’un bien immobilier (qu’il s’agisse d’une résidence principale ou d’une résidence secondaire) change d’une région à une autre en France. Le prix d’une résidence secondaire qui se trouve dans le Limousin sera différent de celui qui se situe sur la Côte d’Azur.

Lire également : Comment réussir mon projet de maison ?

En effet, le prix d’une résidence secondaire est élevé dans les zones ensoleillées et au bord de la mer (comme sur la côte). Le fait que la résidence se trouve dans une région touristique ou gastronomique augmentera aussi son prix. Il en est de même pour une belle localisation, par exemple le fait de se situer sur la montagne ou en pleine nature.

À part la situation géographique, la mobilité impacte aussi le prix d’une résidence secondaire. Les résidences situées dans les zones desservies par l’autoroute et le TGV seront certainement proposées à des prix plus élevés. Même chose si elles se situent pas loin d’un aéroport.

A lire également : Pourquoi choisir un constructeur pour votre maison ?

Le type d’habitation fait varier le prix

Le type d’habitation est aussi un autre critère qui définit le prix d’une résidence secondaire. Bien entendu, un appartement et une maison ne seront pas proposés au même prix. Une villa coûtera également beaucoup plus cher qu’une maison. Un chalet de montagne affichera également un prix différent.

Les prestations autour du logement : des critères pouvant apporter une plus-value

Les différentes prestations qu’offre une résidence secondaire font varier son prix. Par exemple, la présence d’une piscine et d’un grand jardin est très recherchée pour une résidence secondaire. C’est évident, car à quoi bon quitter la ville pour se prélasser dans une résidence secondaire et rester à la maison. Il est de ce fait normal qu’un bien immobile qui possède ces critères coûte plus cher.

Pour une résidence secondaire, l’existence d’une terrasse ou d’un balcon donne aussi plus de valeur au logement. Et cela impactera forcément le prix. L’existence de certaines installations, comme la véranda et la pergola, peut aussi faire varier le prix. Dans ce cas précis, le tarif varie en fonction de la qualité de l’installation ainsi que de la matière utilisée pour sa fabrication.

maison secondaire avec piscine

La beauté du logement

L’aspect extérieur de la résidence secondaire peut aussi avoir une incidence sur son prix. Une belle maison avec une belle façade a plus de valeur et se vend donc plus cher. C’est aussi le cas d’un logement qui possède une certaine spécificité. On fait notamment allusion à une maison dont la façade est couverte de plantes rampantes ou encore à une maison tout au milieu d’une roseraie.

La taille du logement : un facteur déterminant pour le prix

Comme tout bien immobilier, le prix d’une résidence secondaire est aussi évalué au m². La taille du logement constitue donc un facteur qui détermine son prix. Cela ne signifie cependant pas qu’une grande maison qui ne possède aucun confort coûtera plus cher qu’une petite maison confortable et bien équipée.

Les travaux à effectuer qui peuvent influer sur la valeur du bien

L’état général du logement détermine si des travaux sont à effectuer ou non. Bien évidemment, cela influera aussi sur le prix de la résidence secondaire. Par exemple, les maisons qui nécessitent des mises en normes électriques ou de gros travaux de rénovation coûtent beaucoup moins cher.

L’ancienneté et la qualité de la construction

En principe, l’ancienneté d’une maison se reflète sur l’état de la structure globale. Elle tient également compte de son isolation, de sa toiture, de son système de chauffage, etc. Si le bien immobilier est mal entretenu, tous ces éléments exigent des réparations et cela réduira la valeur du bien. Évidemment, une maison de même âge bien entretenue et rénovée ne sera pas proposée au même prix.

L’âge d’un bien immobilier peut aussi faire baisser son prix. Toutefois, cela peut être tamponné par les travaux de rénovation et d’entretiens qui ont été réalisés. La qualité des matériaux utilisés peut aussi avoir un impact sur le prix d’une résidence secondaire. Un bien immobilier réalisé avec des matériaux de haute qualité n’aura pas la même valeur que celui avec des matériaux de premier prix.