Quel apport personnel pour contracter un prêt immobilier ?

Dès que vous pensez à souscrire un prêt immobilier, pensez tout de suite à votre apport personnel. Quasiment aucune banque ne vous accordera de prêt sans un minimum d’apport personnel. La question est : combien de milliers d’euros devez-vous avoir en épargne afin d’être sûr d’obtenir un crédit immobilier ? Et si vous n’aviez aucun apport, quel type de prêt pouvez-vous espérer ?

A lire également : Comment lancer un emprunt obligataire ?

L’apport personnel : entre nécessité et obligation

Bien qu’aucune loi ne vous oblige à faire un apport personnel lors d’un prêt immobilier, il s’agit d’une condition disqualifiante. Souscrire un crédit sans apport immobilier n’est possible que dans de rares cas. C’est le cas quand vous investissez dans de l’immobilier locatif ou quand vous financez votre résidence secondaire. Dans toutes les autres formes d’achat immobilier, les banques exigent un apport immobilier minimum.

On parle d’exigence parce que l’apport personnel est une des conditions requises pour obtenir un contrat favorable. Sans apport personnel, trouver une banque qui vous prêtera plus que la somme nécessaire pour couvrir le prix d’achat de l’immobilier relève de l’impossible. Effectivement, aucune banque ne prête une valeur supérieure au prix du bien. En ce sens, l’apport personnel peut être vu comme la somme que vous apportez pour vous acquitter ou pour faire baisser les frais annexes.

Lire également : Pourquoi choisir son crédit immobilier via un simulateur ?

L’apport immobilier minimum demandé par les banques

L’apport personnel est exprimé en pourcentage du coût de la transaction. Le montant de l’apport personnel exact varie ainsi de ce pourcentage et du prix du bien. 10% d’apport personnel, c’est le minimum que recommande les banques. Dans cette condition, vous êtes déjà à même de négocier des modalités plus ou moins avantageuses pour votre prêt immobilier. Pour l’achat d’un bien immobilier de 200 000 euros, vous devriez ainsi avoir 20 000 euros.

L’apport personnel peut également être considéré dans l’autre sens. Avec un apport immobilier d’un certain montant, vous pouvez espérer pouvoir négocier un prêt immobilier valant 10 fois cette somme. Disons que vous avez 50 000 euros, dans ce cas, il vous sera possible de négocier un prêt pouvant aller jusqu’à 500 000 euros. Toutefois, il est utile de noter que le montant minimum d’apport personnel peut être défini en fonction de votre capacité d’endettement.

Apport personnel pour un prêt immobilier dans les meilleures conditions

Vous l’aurez compris, plus l’apport personnel est important, plus le montant du crédit pouvant être négocié l’est. Selon les experts, un apport immobilier de 20% est l’idéal. Il s’agit d’un bon indicateur aux yeux de la banque ou de l’organisme prêteur. C’est le signe que vous avez une bonne capacité d’emprunt et que vous gérez vos finances d’une main de maître.

Si votre apport est l’équivalent des 20% du montant du crédit, cela vous permet de bénéficier de modalités encore plus avantageuses. Il est possible dans ce cas de revoir à la baisse le taux appliqué ou de trouver les mensualités les plus souples. Disposer d’une épargne importante vous permet également de faire jouer la concurrence, car votre profil d’emprunteur est rassurant pour toutes les banques, même les plus exigeantes.