L’investissement immobilier grace a la SCPI

Dans le domaine de l’immobilier, il existe de très nombreux secteurs et moyens d’investissement. Ces derniers sont aussi variés qu’ils sont uniques et laissent ainsi le choix. L’un de ces modes d’investissement est la SCPI, pour Société Civile de Placement Immobilier. Il s’agit d’une structure d’investissement de placement collectif français permettant à plusieurs personnes d’investir conjointement dans l’immobilier.

L’investissement par SCPI

Le cas de la SCPI : l’épargne immobilière adaptée au plus grand nombre peut être vue comme un moyen d’investir à son échelle. En effet, en divisant l’investissement entre plusieurs personnes, ces derniers se partagent les parts de plusieurs biens dans le but de les acquérir ensemble. C’est pour cette raison que la SCPI est considérée comme adaptée au plus grand nombre : elle permet un investissement conjoint, là où un seul individu n’aurait jamais pu réunir la somme nécessaire pour un achat immobilier.

A découvrir également : Se lancer dans l’investissement locatif : bien connaître le sujet

De ce fait, un tel investissement est de plus en plus apprécié, depuis quelques années, notamment alors que l’on constate une augmentation permanente des prix de l’immobilier. Il est donc naturel de voir des groupes se former afin d’investir conjointement dans de tels projets. Bien entendu, la SCPI présent de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients.

A lire également : Investissement immobilier à Barcelone: comment s’y prendre?

Les intérêts de l’investissement en SCPI

Un tel système a pour avantage de rendre l’investissement dans l’immobilier accessible à tous, ou, autrement dit, de le démocratiser. En effet, le prix du secteur immobilier a davantage tendance à augmenter qu’à diminuer, ce qui rend tout achat difficile pour un individu qui ne dispose pas de ressources financières conséquentes. Sans compter qu’il n’existe aucune limite maximum d’investissement, ce qui permet d’éviter toute forme de restriction.

De plus, cet investissement dans une SCPI permet de diviser aussi bien l’investissement que le risque. Avoir des parts dans de multiples biens et par conséquent avoir de multiples locataires a pour avantage que l’un d’entre eux peut compenser les défauts d’un autre. Sans compter qu’une SCPI n’exige, de la part de l’épargnant, non seulement ni gestion ni trésorerie, un autre avantage qui permet de gagner un temps précieux en termes d’organisation. En somme, un tel fonctionnement permet d’éviter des conflits de gestion ou un investissement supplémentaire en termes de temps.

Cependant, il existe aussi quelques inconvénients.

Les défauts d’une SCPI

Les risques qui reposent sur une SCPI sont les risques qui reposent sur n’importe quel investissement dans le milieu de l’immobilier. En effet, le gain comme la perte de capital vont dépendre de la nature du parc immobilier. De ce fait, une baisse de valeur du parc va évidemment affecter votre investissement et le rendre bien moins rentable.

De plus, dans le cadre d’une location, l’impossibilité de trouver un locataire, aussi appelée carence ou vacance locative selon la période à laquelle elle survient, peut ralentir l’arrivée d’un quelconque bénéfice. Une perte de temps et de revenus qui peuvent ralentir d’autres projets éventuels. 

Bien sûr, en cas de difficulté, il est toujours possible de revendre ses parts, mais cette revente n’est pas assurée et peut même s’avérer difficile. Il ne s’agit nullement d’une certitude, surtout dans le cadre d’une crise immobilière.

Comme tous placements immobiliers, l’investissement en part de SCPI présente un risque de perte en capital dû à l’évolution des marchés immobiliers notamment. Les revenus ne sont pas garantis, ils peuvent varier à la hausse comme à la baisse en fonction de la performance du fonds. L’investissement en part de SCPI s’envisage sur le long terme avec un horizon de placement recommandé de 10 ans. La liquidité est limitée, la société de gestion ne garantit pas la revente des parts. Et comme tout placement, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.