vendredi, juillet 23, 2021
Banner Top

Pour financer et réaliser leurs projets de construction ou d’achats immobiliers, la plupart des futurs propriétaires ont généralement recours aux prêts bancaires. Leur obtention est cependant soumise à la souscription d’une assurance qui garantit le remboursement de votre dette en cas d’incapacité. Elle vous met ainsi à l’abri des conséquences d’une éventuelle insolvabilité. Découvrez ci-dessous son modus operandi.

Généralités sur l’assurance emprunteur

Il faut tout d’abord préciser que d’un point de vue purement juridique, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire. Sachez cependant que dans la pratique, la banque ne vous accordera des sommes relativement importantes (cas du crédit immobilier) que si elle est absolument certaine d’être remboursée. C’est en cela qu’opter pour la souscription de l’assurance emprunteur est nécessaire, voire indispensable. Vous disposerez toutefois d’un minimum de flexibilité car vous pourrez choisir entre l’assurance groupe et une délégation d’assurance. Il s’agit pour la première de souscrire directement votre assurance auprès de l’établissement préteur, tandis que la seconde consistera à vous tourner vers une autre institution. Vous pourrez par la suite changer d’assureur à tout moment et sans frais durant la première année. A compter de la deuxième année, changer d’assureur sera possible à l’anniversaire de l’échéance du prêt, à condition d’observer un préavis de 2 mois.

A voir aussi : Comment choisir son installateur de climatisation ?

Le fonctionnement de l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur couvre le remboursement de votre crédit en cas d’insolvabilité. Elle s’applique habituellement aux cas de perte d’emploi, invalidité permanente et décès. Pour la déclencher, il faut saisir l’assureur dans un délai de 3 mois pour une perte d’emploi, 6 mois pour un décès et 1 an pour une invalidité. Votre dossier comprendra principalement le contrat de crédit et un exemplaire de l’échéancier. Vous y ajouterez des justificatifs d’insolvabilité comme l’acte de décès, les preuves de paiement d’une pension d’invalidité et des documents détaillant votre niveau d’invalidité. Un mois après réception du dossier, l’assureur prendra le relais des mensualités pour le remboursement de votre crédit. Voilà globalement des conseils pratiques et informations que l’on pouvait vous apporter.

A découvrir également : Quand faut-il réaliser un diagnostic immobilier ?

Banner Content

Facebook

A propos

Serge, 48 ans, agent immobilier Bienvenue sur Immo B, blog d’actualité immobilière qui vous aidera dans vos prises de décisions !!

Abonnez-vous à newsletter

Show Buttons
Hide Buttons