jeudi, juillet 22, 2021
Banner Top

Dans les travaux de maçonnerie et surtout pour la chape, le mortier est un élément qui est très utilisé. Il s’agit d’un mélange de sable, de ciment, d’eau et parfois de fibres et d’adjuvants. La chape est un élément non structurel, qui en réalité vient compléter une dalle de béton par exemple. Chaque construction dispose d’une chape. Son efficacité dépend essentiellement du dosage du mortier. Dans cet article, nous reviendrons sur le rôle de la chape et aborderons aussi le dosage idéal d’un mortier de chape.

Que faut-il savoir sur la chape ?

Une chape est un élément non structurel de construction, une couche de mortier essentiellement composée de liant hydraulique, qui peut être posée dans des épaisseurs variées au cours des travaux. Elle permet d’aplanir une surface dans le but d’installer un revêtement de sol. Vu ainsi, l’objectif de la chape est donc de compléter le gros œuvre (une dalle en béton par exemple) et de fournir une surface suffisamment lisse et plate sur laquelle elle repose directement, ou par superposition d’une couche intermédiaire. Comme vous pouvez le voir sur un site spécialisé dans le béton tel que Béton & Co, il existe un large choix de chapes :

A lire également : Comment choisir son entreprise de TP ?

  • La chape rapportée adhérente qui est un mortier réalisé en adhérence avec la dalle en béton
  • La chape désolidarisée, ici une couche de désolidarisation est placée entre la chape et la dalle en béton
  • La chape flottante

La chape garantit la mise à niveau et la régularité de surface de la dalle, en même temps qu’elle fait office de support aux revêtements de sol. Dans certains cas, la chape assure aussi l’isolation acoustique et/ou thermique de votre local. En règle générale, les chapes sont faites à base de mortier mélangé à des liants composés de ciment ou d’anhydrite.

Quel est le dosage idéal du mortier de chape ?

Les dosages des mortiers utilisés dans le cadre d’une chape sont régis par la norme EN 197-1. Nous vous suggérons donc de la consulter avant d’entamer la préparation de votre mortier de chape. Cela dit, sachez que le dosage du mortier de chape se fait suivant un rapport ciment/sable. Il va généralement de 1: 3 à 1: 4,5.

A lire également : Edifea : un grand nom de la construction romande

Si vous souhaitez faire une simple application de chape, un mélange de ciment et de sable est suffisant. En revanche, pour une diversité d’applications, des mélanges plus complexes sont nécessaires.

Aussi, ayez à l’esprit qu’au moment de commander un mortier de chape, l’entreprise de fabrication vous demandera certainement les caractéristiques que vous désirez telles que la granulométrie, le dosage, la performance à 28 jours de votre mortier. Assurez-vous donc de les calculer à l’avance ou confiez ce travail à un bureau d’étude. Vous avez en outre la possibilité de demander des ajouts d’adjuvants (plastifiants, hydrofuge de masse, retardateur de prise) pour faciliter la mise en œuvre de la chape.

Mortier de chape

Par ailleurs, dans l’hypothèse où vous envisageriez de faire votre mortier de chape à la bétonnière, nous pouvons vous donner quelques conseils concernant le dosage. En supposant qu’il est question d’une chape à revêtir :

  • Le dosage équivalent pour le mortier est de 300 kg de ciment par m3 de sable sec
  • 1 sac de ciment de 35 kg
  • 12 seaux de sable de maçon de 10 litres
  • 17 litres d’eau

Ainsi, vous obtiendrez environ 120 litres de mortier frais. Évidemment, ces chiffres sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent varier selon l’origine des matériaux et leur teneur en eau notamment.

Quelles doivent être les caractéristiques d’un mortier de chape réussi ?

Pour être utilisé et jouer convenablement son rôle, un mortier de chape réussi doit se distinguer par sa durabilité. Il s’agit de sa capacité à rester intact, peu importe les conditions et les sols. De même, il est indispensable que le mortier de chape soit compact et homogène en surface, ceci sur toute son épaisseur. Si vous observez des zones où la consistance du mortier n’est pas correcte, dites-vous qu’il ne présente pas les bonnes caractéristiques. Le détachement du revêtement de sol est très probable dans ces conditions.

L’épaisseur est aussi un facteur déterminant d’un mortier de chape réussi. Elle dépend du dosage du mortier de chape à poser et doit être fonction du niveau de sollicitation du local. Pour une surface en béton, l’épaisseur idéale doit être comprise entre 2 et 15 cm. Aussi, avant d’installer un revêtement de sol, assurez-vous que la chape soit durcie et propose des dimensions stables. L’absence de fissures au niveau de la chape est en outre une autre caractéristique rassurante en ce qui concerne sa bonne constitution.

Banner Content

Facebook

A propos

Serge, 48 ans, agent immobilier Bienvenue sur Immo B, blog d’actualité immobilière qui vous aidera dans vos prises de décisions !!

Abonnez-vous à newsletter

Show Buttons
Hide Buttons